Actualités nationales

Appel à la générosité du public

La Fédération lance un appel à la générosité du public pour le soutien de ses actions avec la fourniture de documents et de matériel aux 2850 associations affiliées.

Merci à tous

Vendredi 20 Octobre 2017

Revue fédérale

Numéro de septembre

La Fédération édite chaque trimestre une publication d'information générale sur le don de sang et la transfusion sanguine.

 

Sommaire du numéro de septembre

Actualités :

  • Journée mondiale du donneur de sang
  •  Assemblée Générale de la FFDSB
  • Commission des Relations Transfusionnelles
  • Complidon  : Enquête sur la compréhension et l’adhésion des donneurs de sang aux conditions d’accès au don
  • Actualité du trimestre       

Dossier :

  • Les institutions européennes 
  • La directive « Sang »  
  • Evaluation de la législation européenne sur le sang, les tissus et les cellules  
  • Interview du Dr Gilles Folléa
        Expert français en charge des dossiers européens    
  • Proposition de la Fédération vis-à-vis des directives européennes   

Dossier :

  • Statistiques sur les collectes de sang 
  • Malaise vagal   

Vie associative :

  • 60ème anniversaire de l’ADSB de la RATP   
  • Echo des amicales   
  • Bilan de la JMDS 2017
     

Dimanche 01 Octobre 2017

Contre la rémunération des donneurs

La FFDSB démend les informations de la presse

Face à diverses diffusions médiatiques relatives à la rémunération du don de sang en France, la Fédération Française pour le Don de Sang Bénévole (FFDSB), tient à réaffirmer son refus à toute marchandisation de tout élément du corps.
Depuis 1949 en France, le don de sang est non rémunéré. C’est un choix de société fondé sur la solidarité citoyenne. La non rémunération du don est promue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Grâce à cet idéal éthique adopté par tous les donneurs de sang, la France n’a jamais manqué de produits sanguins.
La FFDSB demande à chacun de défendre avec force notre éthique française, qui comporte la non rémunération du donneur de produit sanguin. C’est un choix de société, mais c’est également la certitude d’avoir la meilleure sécurité lorsqu’en tant que, malade ou blessé, on doit recevoir des produits sanguins sécurisés.

Mardi 03 Février 2015